Le Grand Chalon

Depuis 2005 la ville de Chalon-sur-Saône puis le Grand Chalon sont membres du réseau français des « Villes Santé » de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ils sont aussi signataires depuis 2009 de la chartre Villes Actives du Programme National Nutrition Santé (PNNS). Et depuis peu, La Ville de Chalon-sur-Saône est Ville Européenne du Sport, il s’agit d’un label attribué par l’Association des Capitales Européennes du Sport (ACES). Ce label promeut « l’éthique et le rôle du sport dans l’amélioration de la qualité de vie, de la santé physique et psychologique et de son intégration dans les différentes catégories sociales ».
 
Le Grand Chalon agit pour améliorer les comportements alimentaires et les modes de vie de ses habitants à travers la mise en place d’un programme d’actions qui s’intéresse tant à l’alimentation qu’à l’activité physique et s’articule autour de 3 axes :
 
1- Des rendez-vous nutrition pour tous


Ils permettent de sensibiliser le grand public via des temps forts, des ateliers ou des rendez-vous réguliers afin d’agir sur les comportements alimentaires :
 
-       Festival des soupes, Semaine du goût, Semaine fraîch’attitude…
-       Journée européenne de l’obésité (dépistage, ateliers de découvertes, associations),
-       Ateliers mensuels « bien manger pas si compliqué »,
-       Ateliers  nutrition et ateliers cuisine lors de journées dédiées à la santé (Journées bien-être, semaine du cœur, journée diabète…)
 
2- Un programme de prévention du surpoids des enfants


Composé d’un travail avec les structures Petite Enfance (offre alimentaire, réactualisation des connaissances des personnels…), d’un programme d’éducation à la santé à destination des scolaires et d’un programme spécifique destiné aux enfants en surpoids.
 
3- Des programmes d’activité physique adaptée
 
-       Programme « Activ’ Santé : bien-être et remise en forme » pour les personnes sédentaires,
-       Programmes d’activité physique à destination des séniors
-       Découvertes d’activités physiques lors d’actions santé.
 
 
Ces nombreux programmes sont reconduits en 2016, et de nouveaux sont au rendez-vous, par exemple : « Jump ta forme ».
 

Arras

Héritière de 20 siècles d’Histoire, Arras est célèbre pour ses places, de style baroque flamand, qui composent un somptueux écrin à l’Hôtel de Ville et au Beffroi classé patrimoine mondial par l’Unesco.

Pour la ville d’Arras, le sport représente un enjeu territorial et économique majeur à travers ses dimensions sociale, culturelle, touristique et environnementale.
 
En chiffres : 10 000 licenciés sportifs, 112 associations sportives, 25 salles de sport municipales, 15 terrains de sport, 3 stades, 2 piscines municipales…
 
Mais le sport à Arras c’est aussi : Les temps d’activités périscolaires (TAP) sports un centre médico-sportif, de nombreux lieux propices aux activités de plein air (circuits pédestres, jardins et parcs…).
 

La Possession

À LA POSSESSION LE «SPORT-SANTÉ» EST UNE PRIORITÉ
 

Madame le Maire, Vanessa Miranville et son équipe municipale tiennent tout particulièrement au bien-être des Possessionnais, à sa bonne santé par la pratique sportive pour tous, notamment !
 
D’ailleurs, plusieurs rendez-vous « Sport-Santé » ont déjà eu lieu à La Possession, et ont lieu chaque semaines ou tous les 15 jours :
- « Les seniors en action » et « Challenge Seniors » pour les personnes âgées.
- Les Trails pour tous, notamment pour les sportifs différents (porteurs de handicaps) avec la Fête du Trail et le Trail semi-nocturne.
- Les rendez-vous réguliers Zumba’titude et l’Aquazumba tous les mois.
- Les randonnées en famille avec  « Alon March ensemb ».
- La délocalisation et initiation aux activités sportives nouvelles, comme à Mafate avec le Tennis de table et le Volley Ball.
- Les tournois Footsal pendant les vacances ou encore à l’approche des JIOI.
- La semaine de la Fraîch’Attitude, mise en place annuellement. Un événement dont la ville est pionnière à La Réunion pour démocratiser le « Bien manger pour le Bien-être ».
- Le suivi des cantines scolaires par un nutritionniste pour des repas équilibrés.
- et d’autres actions à venir…
 
Bien d’autres événements « Sport et Santé » sont à venir, comme la journée mondiale du Diabète, le Forum des associations et bien entendu le rendez-vous « Jump Ta Forme » avec le partenariat de l’association « la Réunion en forme », la Caisse des écoles et le CCAS.

Mulhouse

La réduction de la prévalence du surpoids et de l’obésité chez l’enfant est une priorité partagée par l’ensemble des signataires du Contrat Local de Santé de la Ville de Mulhouse. 10 secteurs sont particulièrement touchés par les problèmes d’obésité dans le Haut-Rhin dont 5 à Mulhouse. Selon les secteurs, la prévalence du surpoids et de l’obésité chez les jeunes peut aller jusqu’à près de 28 %. (Statistiques 2006/2007 IA68-CPAM).
 
La déclinaison d’une stratégie globale de prévention du surpoids et de l’obésité des enfants mulhousiens a été actée dans le cadre de la signature en 2012 du Contrat Local de Santé de première génération. Depuis, le Contrat Local de Santé de deuxième génération est venu appuyer cette volonté.
Il s’agit de mettre en oeuvre, à l’échelle de la ville et de ses quartiers, divers dispositifs permettant d’impacter l’ensemble des leviers d’actions tels que l’environnement organisationnel et institutionnel, l’environnement structurel et physique (offre alimentaire, offre d’activité physique, infrastructures, équipement, accessibilité financière, horaires…), le support social (familles, amis, éducateurs, enseignants, directeurs d’école…) et le développement des connaissances, des attitudes et des compétences individuelles des enfants.
Les différents services de la collectivité, en lien avec les partenaires locaux, réfléchissent la déclinaison de leurs missions respectives au regard de la prévention du surpoids et de l’obésité de l’Enfant ; il s’agit par exemple de mener une campagne de promotion de la consommation de fruits et légumes à travers la déclinaison dans la quasi-totalité des écoles mulhousienne du dispositif « Un fruit pour la récré ». De même, une réflexion autour du réaménagement de certaines cours de récréation est menée ; il s’agit, par le biais de nouveaux tracés au sol et dotations de matériel, de permettre une pratique quotidienne de l’activité physique par les enfants sur les temps de récréation.

D’autres dynamiques sont également initiées : jardins pédagogiques dans les écoles, pratiques sportives ouvertes…

En outre, un projet de prévention porté par le Réseau de Prévention et de Prise en charge de l’Obésité Pédiatrique ODE permet depuis 2012 de décliner dans les quartiers mulhousiens les objectifs suivants :
- Harmoniser les discours des différents professionnels des champs scolaires, périscolaires et extrascolaires sur la thématique de la prévention du surpoids et de l’obésité de l’enfant
- Mettre en œuvre des actions en direction des enfants permettant d’allier la promotion de l’activité physique et l’alimentation équilibrée, et de faire le lien avec la physiologie humaine
- Travailler en lien avec les parents autour des notions d’équilibre alimentaire, d’activité physique et de rythmes de vie afin d’assurer une continuité en dehors de l’école
- Accompagner la suppression de la collation matinale.

Il s’agit là aussi, de s’appuyer sur les acteurs locaux œuvrant dans les quartiers au plus près des enfants et de leurs familles pour impulser des dynamiques et comportements plus favorables à la santé des enfants.

La Ville de Mulhouse, œuvre, aux côtés de l’Agence Régionale de Santé, du Rectorat, ainsi que de l’ensemble des acteurs concernés, pour la promotion de la santé des enfants ; l’échelon communal est un niveau pertinent d’action sur ce champ du fait de la proximité directe avec la population et des prérogatives de la collectivité.

Aubervilliers

Aubervilliers

La ville d’Aubervilliers développe des actions afin de donner aux albertivillariens les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé mais aussi de l’améliorer.
La ville est par exemple inscrite au réseau des villes actives PNNS (Plan national nutrition santé) : elle met en place des actions autour de la promotion de l’équilibre alimentaire et de la lutte contre la sédentarité auprès des adultes et des scolaires.
La thématique du sport est également au coeur des préoccupations et projets de la municipalité. Aubervilliers soutient la pratique du sport pour tous au travers des 45 disciplines praticables sur la ville !

L'évènement Jump Ta Forme a été mis en place pendant le temps du centre de loisirs et les enfants ayant participé sont adhérents de l'Association Aubervacances-Loisirs.

Compiègne

Compiègne est signataire de la charte « Ville active PNNS » depuis 2011. Dans ce cadre, la ville a conçu un programme d’information sur l’alimentation, avec des actions ciblées autour des thèmes de la nutrition et de la santé. Avec des équipements sportifs récents, Compiègne soutient par ailleurs la pratique sportive pour tous.

De nouveaux projets promouvant l’équilibre alimentaire et l’activité physique sont en préparation à Compiègne : création d’un jardin pédagogique, distribution de fruits à l’école, stage multisports santé…

Tourcoing

Forte d’équipements sportifs de qualité (complexe de loisirs sportifs l’Atelier, centre aquatique Tourcoing-les-Bains), la ville de Tourcoing s’engage à la promotion du sport pour tous. Grâce à ces 70 associations sportives, les habitants de Tourcoing peuvent pratiquer 35 disciplines différentes. De plus, la ville de Tourcoing permet à ses habitants de s’inscrire à des cours de sports gratuits, adaptés aux différentes générations et aux gouts de chacun. 

La Ville de Tourcoing est aussi engagée activement dans la sensibilisation à un régime alimentaire équilibré. Depuis 2009, grâce à son plan NAP (Nutrition Activité Physique), la Ville sensibilise les enfants à l’équilibre alimentaire et leur fait découvrir les fruits et légumes.

Saint-Benoît

Saint-Benoit de la Réunion est une ville engagée pour la santé et pour la promotion de l’activité physique pour tous. La politique sportive de la ville vise à renforcer le lien social. La Ville se mobilise pour organiser diverses manifestations sportives (championnat de football loisir, journées « vélo »…), en apportant un soutien technique et financier aux clubs, et en développant des activités physiques dans les écoles primaires de la ville.

La ville a ouvert un centre de loisirs dans le quartier de Beaufonds en 2014. Ce centre a pour objectif d’initier les enfants à différentes pratiques sportives (tchoukball, escalade, tennis, escrime, zumba …), et il propose également des ateliers autour de la nutrition.

La Garde

La ville de La Garde a défini 3 axes principaux suite à son adhésion au PNNS :


1- Du sport pour tous : la promotion de l’activité physique à travers des évènements festifs et sportifs réguliers.


2- La qualité nutritionnelle pour tous :
la Cité du Rocher apporte un soin particulier à la prise en compte de la qualité nutritionnelle à travers l’élaboration des menus de cantine, de crèches, de l’EHPAD et du portage des repas à domicile, grâce à la collaboration d’une diététicienne et de cuisiniers professionnels.


3- Une politique solidaire auprès des personnes défavorisées et des personnes âgées : soutien des organismes tels que la Banque Alimentaire, St Vincent de Paul et les Restos du Cœur et mise à disposition l’une des 42 parcelles à cultiver dans les jardins maraîchers communaux.
 

Boulogne-sur-Mer

La ville compte de nombreux équipements sportifs : des salles de sports, des courts de tennis, des stades, la piscine de Nausicaá, le complexe piscine-patinoire Hélicéa, les centres d'aviron et de canoë, etc.

De nombreuses activités sont également proposées sur la plage de Boulogne : voile, plongée, char à voile, kitesurf…


Afin d’en faire profiter le plus grand nombre, des journées de présentation des associations sportives de la ville vont être mises en place lors des vacances scolaires pour donner envie au jeunes de pratiquer une activité physique et de bouger plus au quotidien.

Asnières-sur-Seine

La ville d’Asnières est signataire de la Charte Ville Active PNNS depuis 2005. Elle s'est ainsi engagée à mettre en œuvre les recommandations du Programme National Nutrition Santé.
De nombreuses actions ont été mises en place avec l’Éducation nationale pour lutter contre l’obésité infantile. La Mairie d’Asnières multiplie les actions : dépistage des surpoids des petits Asniérois de la grande section de maternelle au CM2, information et sensibilisation à l’activité physique et à une bonne alimentation des enfants et parents et création d’un Centre Ressource Nutrition Santé où un accueil personnalisé est assuré par une diététicienne et l’équipe du service Santé-Prévention.
 

Alfortville

Signataire de la charte PNNS depuis 2011, la ville d'Alfortville s’active pour :
- Atteindre les préconisations du Programme National Nutrition Santé soit 1h00 d’activité physique par jour pour les enfants
- Inciter tous les citoyens à bouger un peu plus, et leur donner envie de pratiquer ensuite une activité en dehors de l’école, qu’elle soit sportive ou ludique
Ces objectifs s'inscrivent dans une démarche volontaire d'amélioration de la forme des habitants pour une ville toujours plus agréable.
 

Courrières

Membre de la Communauté d’Agglomération Hénin-Carvin, la ville de Courrières est engagée dans de nombreuses missions sport-santé articulées autour de deux axes principaux :

- développer le sport pour tous en soutenant tous les sports, et notamment les pratiques alternatives

- prévenir les conduites de consommation à risque

Lyon

Très impliquée dans le domaine du sport, la ville de Lyon propose des activités variées, pour les grands et les petits, pour les pros et les amateurs.

Déjà dotée de nombreux terrains de sports et gymnases permettant aux 350 clubs et associations de chaque discipline de bénéficier des meilleures conditions d'entraînement, la ville vient d’inaugurer une halle d’athlétisme dans le quartier de la Duchère : terrain idéal pour la pratique d’une activité physique ou sportive par les habitants de ce quartier en pleine restructuration.

Nîmes

Engagée depuis 2005 dans le Programme National Nutrition Santé, la ville de Nîmes a mené une action "Bien manger et bouger plus pour être en bonne santé, les Nîmois s'engagent" qui a permis de faire progresser l’état des connaissances sur les liens entre surpoids, habitudes alimentaires et populations en difficultés sociales.

Depuis, la ville continue à mener des actions et programmes en direction des enfants dans les classes primaires et maternelles en mobilisant différents services municipaux (santé, éducation, sport) et continue à travailler auprès des populations en difficultés via différents ateliers nutrition et activité physique.

Villeneuve-la-Garenne

En s’associant au Programme National Nutrition Santé en février 2010, la ville de Villeneuve-la-Garenne s’est notamment engagée sur les points suivants :

- dépister et prendre en charge des troubles nutritionnels (obésité, dénutrition),

- mettre en place des mesures concernant les populations spécifiques,

- encourager la pratique d’une activité physique.

Depuis, la ville a mis en place un plan local de santé publique dont l’un des axes prioritaires est de favoriser une bonne santé globale via une meilleure alimentation mais aussi la pratique régulière d’une activité physique.